Publié dans Réflexion

Les femmes et leur poids …

femme-noire-regime-minceur (1)
Combien de fois me suis – je fait interpeller dans la cabine d’essayage d’une boutique par une fille de mon âge ou une femme d’âge mûr :  » Excusez – moi mademoiselle, je voudrais avoir votre avis sur cette robe/ce top … Vous ne trouvez pas que ça me boudine trop? Vous trouvez que ça me va? « 
Mdrrrrr … Les femmes et leur poids, ça me fait tout simplement marrer. Je ne comprends  pas autant d’efforts, autant de privations pour perdre quelques malheureux kilos, qui, croient – elles, les feront se sentir mieux dans leur peau.
La faute à ces magazines féminins qui font le culte de la minceur (pour ne pas dire maigreur), qui pullulent un peu partout et qui vantent les mérites de  » régimes miracle  » comme les infusions de thé qui aident à éliminer en un temps record l’excès de graisse, les boissons vitaminées à base de soja, d’orge ou de je ne sais quelle idiotie encore, ou les menus  » spécial minceur  » concoctés par un nutritionniste de renom. Pire encore, les stars comme Kate Moss (aka la Brindille) ou Victoria Beckam qui, avec leurs traits de femme – enfant et leur physique atypique, torturent toutes ces femmes comme vous et moi qui ne pèsent pas 35 kg, mais au péril de leur vie, entameront la guerre des kilos.
La faute aussi à ces panneaux publicitaires placardés dans toutes les villes du monde. Que ce soit pour vanter les mérites d’une marque de lingerie, d’une marque de boissons ou même d’un téléphone portable, l’on choisira toujours une femme mince avec des hanches étroites et une poitrine menue. Jamais une femme bien en forme (s) ne sera choisie.Etre grosse, pesee un peu plus que la normale ne fait pas de vous une pestiférée, loin de là !!!
Le corps, c’est dans la tête … Il est temps que vous cessiez de vous torturer avec votre poids et à voir en vous la réincarnation de Mama Dolores ^^
Dans une société qui nous formate et nous conditionne à penser que ce qui est mince est beau, les femmes sont constamment insatisfaites de leur corps. Dans leur course perpétuelle à la maigreur, elles ne se rendent pas compte qu’elles s’enferment progressivement dans un cercle vicieux. Mais, il subsiste néanmoins un paradoxe. La société dans laquelle nous vivons est une société d’abondance, qui, tout en faisant l’apologie de la maigreur, nous pousse à consommer encore et toujours plus. D’un côté, elle nous incite à consommer de plus en plus, et notamment des boissons et aliments très caloriques et mauvais pour notre santé. De l’autre, elle exige de nous autres femmes d’être de plus en plus minces. Mais à bien y réfléchir, on voit combien la société de consommation tire profit de cette contradiction, car la tyrannie de la minceur génère un fabuleux marché. Crèmes amincissantes, compléments nutritionnels, chirurgie esthétique et autres produits de régime ne se sont jamais aussi bien portés.
HWE_013Malgré cette situation plus qu’alarmante, la tendance est en train de s’inverser petit à petit. Tara Lynn Wilson, le fabuleux mannequin qui a fait la couverture du ELLE français et à qui M6 a consacré un reportage, en est l’exemple patent. Les magazines se l’arrachent, les designers aussi. C’est ainsi la preuve que les  » sacs d’os  » ne font plus recette.
N’ayant jamais été obsédée par mon poids, bien qu’ayant beaucoup de copines minces, je fais un bon 42 et n’en suis pas peu fière. Celles – ci, horrifiées, me rergardent m’abreuver de sodas et me goinfrer de glaces, avec toujours la même question :  » NFK, danga dof? Xamenga combien de calories il y a dans ces cochonneries?  » Et alors? Je suis grosse et je l’assume !!!
Les booty sont à l’honneur, girls !!! Qui n’a jamais rêvé d’avoir le fessier de Beyoncé, Nicky Minaj, Lola Monroe ou encore Kim Kardashian? Même s’ils sont pour la plupart loin d’être 100% naturels, toutes les femmes ou presque donneraient tout pour avoir une telle chute de reins. Au lieu de se faire faire une liposuccion, un drainage ou que sais – je encore, la mode est aux opérations de chirurgie esthétique visant à offrir des hanches voluptueuses et un fessier rebondi.
Et dernier argument de taille qui devrait faire mouche : LES HOMMES AIMENT LES FEMMES QUI ONT DES FORMES !!!
Bonne lecture =D
Publicités
Publié dans Ils ont dit

Les hommes … Mes amours

Je ne pouvais évidemment pas créer un blog sans parler de mon sujet préféré : les hommes … mes chers amours !
D’aucuns diront que c’est de l’acharnement, d’autres me parleront de méchanceté, d’autres encore, tous machos qu’ils sont, me rétorqueront que je suis une fille et que je ne peux (tout simplement) pas comprendre !!!
Ah les hommes … Tout un programme … Ce sujet m’a valu quantité de récriminations, d’insultes, de menaces, notamment sur Facebook, avec les groupes  » féministes  » que j’ai créés, et qui sont la tribune de toutes mes soeurs qui ont eu à souffrir des agissements de ces mâles ingrats.
Dès le bas âge, il est dorloté, choyé, et on lui fait croire (à tort ou à raison) qu’il est supérieur à la femme, à qui pourtant, il doit sa venue sur terre. Soyez observateurs : dans la plupart des jeux des enfants, le petit garçon est toujours brutal, veut dominer sa soeur (même si elle est plus grande), sa cousine ou son amie, il voudra lui tordre le bras ou la jambe, juste pour le plaisir de lui arracher quelques cris et des larmes. Quant à lui, ses parents s’évertueront à lui répéter constamment qu’il doit toujours cacher ses émotions; c’est ainsi qu’il prouvera sa  » virilité « .
Toute son adolescence se passera de la même manière. Au collège, au lycée, c’est l’émergence des groupuscules, des gangs où les caïds se retrouvent derrière un leader qui va bander les muscles et assurer sa suprématie au sein du périmètre scolaire.
C’est aussi le temps des premières conquêtes … Là où il en fera des tonnes pour émerveiller les filles qui se pâmeront devant cet Apollon dont la voix a mué, et dont la moustache a remplacé le duvet frisottant … Mais c’est aussi le temps des premières désillusions, des premiers coeurs brisés, surtout pour les filles, qui, toutes naïves qu’elles sont, se donneront corps et âme pour se faire aimer.
Cette jeunesse dorée passée, notre mâle accède à l’âge adulte, se marie, fait des bébés. Et même s’il est amoureux transi de sa douce moitié, cela ne l’empêchera pas d’aller voir ailleurs. Pourquoi?
Ils disent tous la même chose : « parce qu’ils aiment la nouveauté, abhorrent la monotonie, veulent du changement … » Foutaises tout ça !!! Leur conjointe pourra être la copie conforme de Miss Monde, ça ne les empêchera pas de s’acoquiner avec la petite minette d’à côté. Et une fois dans la fleur de l’âge, ils seront atteints du « démon de midi » et s’enticheront d’une fillette qui vient d’être sevrée (là, j’exagère un peu ^^)
C’est malheureux évidemment pour leur femme, qui aura tout supporté, tout enduré … Car celle – ci se sera investie à 1000% dans cette union, mais malheureusement monsieur inventera toujours dix mille prétextes pour « yeur » à côté. De quoi avoir la haine !!!
Aux femmes de leur rendre la monnaie de leur pièce, de faire un peu comme eux, pour qu’ils voient ce que cela fait … Vivement ce jour !!!
Bonne lecture ❤
Publié dans Ils ont dit

Le phénomène Cougar

Ainsi les cougars qui à l’origine sont de féroces félins correspondent aujourd’hui à ces femmes d’âge mûr qui ne se cachent plus d’entretenir des relations amoureuses avec des hommes plus jeunes.

En effet, ces jeunes hommes, plus communément appelés « Toy Boys » sont des jouets extraordinaires qui font le bonheur de quelques stars vieillissantes et de plus en plus de femmes en général.

Bien que je sois totalement d’accord sur le fait que la différence d’âge n’a pas d’importance tant qu’il y a de l’amour, je trouve ce phénomène assez triste…

En effet, ces femmes ont tendance à afficher leurs jeunes conquêtes comme des trophées pour montrer que malgré leurs âges elles peuvent encore séduire.

Une histoire à deux doit se vivre seulement pour les personnes concernées et non pour prouver quelque-chose aux autres.

Quelques exemples : Madonna à la cinquantaine, ne quitte plus son Jesus-Luz, mannequin brésilien de 22 ans, Demi Moore qui vit le grand amour avec le canonissime Ashton Kutcher, la sulfureuse Mariah Carey qui, à 39 ans, a épousé Nick Cannon, chanteur et producteur de 29 ans, Claire Chazal à 52 ans s’est entichée de Arnaud Lemaire qui en a 36 …

La série américaine « Cougar Town » a également médiatisé cette tendance. L’héroïne Courtney Cox, une quadra divorcée, séduit voire collectionne les jeunes hommes.

Cependant selon la psychanalyste Sophie Cadalen, ce phénomène ne date pas d’hier : « Il y a toujours eu des femmes mûres qui aimaient des hommes plus jeunes ». Elle évoque notamment la charismatique Amanda Lear, précurseur en France.

« Ce qui est nouveau en revanche, c’est le fait de l’affirmer », « Mais il ne faut pas confondre une minorité médiatique avec ‘madame tout le monde’ », nuance celle-ci.

Elle juge donc que le phénomène cougar reste encore « minoritaire ».

Publié dans Réflexion

A 6h du matin … Je cogite et me pose plein de questions sur la VIE

Il est 6h du matin et je ne dors pas encore …

Toutes les nuits ou presque, c’est la même chose qui se reproduit … Vous direz sans doute que je suis insomniaque, mais je dirai que c’est beaucoup plus profond que ça, je ne peux tout simplement pas dormir la nuit !!! Une fois rentrée de l’école, commence un rituel immuable : je m’affale sur mon lit et le sommeil me gagne durant 4 ou 5h. Mais sitôt les 12 coups de minuit sonnés, j’ai les yeux grands ouverts !!!

Si c’est la veille d’un partiel, coup de bol, je révise, mais si je n’ai ni partiel ni présentation le lendemain, je me mets en quête d’une activité qui m’aidera à passer le temps et éventuellement trouver le sommeil. Et là inévitablement, au gré des errances de mon esprit, je me mets à penser à la VIE, à ma VIE !!!

LA VIE … Elle est si éphémère, si ingrate que je me demande pourquoi tant de gens accordent une importance capitale à tellement de futilités au lieu de se concentrer sur ce qui fait l’essence même de leur vie, à savoir l’accomplissement de leurs rêves, la rencontre de l’âme soeur, l’amour de leur prochain …

Je m’égare … Euhhhhh, que disais – je? J’y suis … ADUNA !!!

Nous ne sommes là que pendant un laps de temps, notre Créateur est seul apte à juger que notre mission ici bas est terminée et qu’Il peut nous ôter le souffle qui nous anime.

LA VIE … ADUNA … LA VIDA … Ce qui me fait le plus peur, c’est de mourir demain sans avoir accompli toutes les choses que je rêve d »accomplir, sans avoir exploré toutes les contrées que je rêve de visiter, sans avoir possédé mon premier rubis, ma première voiture … Autour de moi, tous les jours, j’apprends qu’une personne de mon âge est décédée, alors qu’elle était bien portante, et que je l’avais vue peu de temps auparavant … Ce qui me pousse à me dire que cela pourrait m’arriver demain, ou arriver à une personne qui compte beaucoup pour moi … Ou arriver à …

Cela me rend très triste évidemment, mais je n’y peux rien, c’est le cycle incontournable de la vie … C’est sans doute la raison pour laquelle, inconsciemment, je me refuse à trouver le sommeil la nuit, comme ça si la faucheuse venait à apparaître, j’aurai bien rempli ma journée et aurait savouré MON EXISTENCE jusqu’au bout ❤

Je prie DIEU qu’il me laisse encore quelques années sur Terre, le temps que j’accomplisse au moins le tiers des choses qui me tiennent à coeur, et acquérir un minuscule sentiment de plénitude qui comblerait mon esprit et mon coeur de JOIE … Et ainsi, je pourrais m’en aller et laisser un excellent souvenir à tous ceux qui me sont chers, qui au lieu de me pleurer, sauraient que je m’en suis allée en étant en paix avec moi – même ❤

Car, pour moi, au – delà de toutes les considérations sur l’existence, la paix avec soi – même me semble être l’aspect le plus important … Car elle nous permet, après bien des cogitations, à nous rendre compte que nous gâchons un temps fou à nous préoccuper de choses qui n’en valent pas la peine, à ruiner notre existence et à embrumir notre futur ..

C’est la raison pour laquelle je me dis que découvrir ou retrouver la paix avec soi-même nécessite par conséquent de ne plus se préoccuper inutilement et à tort de son propre passé comme de son propre futur.
WITH LOVE
NFK ❤

Publié dans Ils ont dit

2012 : comment survivre à la fin du monde ?

Ils ont été nombreux les réalisateurs qui se sont inspirés de ce thème qu’est celui de la fin du monde. Un cataclysme comme annoncé par certains en 2012. Mais sommes nous réellement prêts pour la fin du monde ?

2012 … Cette date vous évoque t-elle quelque chose en particulier ? Et si je vous disais 21/12/2012, est ce un indice de plus pour me permettre de vous mettre sur la bonne voie ? Entre nous, si vous vivez dans le même monde que le mien, vous avez une petite idée sur la question. Et quand je parle de mon monde je parle de celui dans lequel notre société évolue dans le stress et l’angoisse en se répétant chaque jour, qu’il va falloir payer ses factures d’eau et d’électricité, ou qu’il va falloir appeler sa moitié pour lui annoncer que vous ne pourrez pas aller au ciné avec elle sans que cela ne crée de vague, ou tout simplement qu’il n’y a plus de fromage ce matin dans le frigo et que vous n’allez pas pouvoir prendre votre parfait petit déj’ quotidien. Pauvres êtres fragiles et stressés que nous sommes.

Mais vous est il alors arrivé, ne serait ce qu’une fois dans votre (petite) vie, de vous lever un matin en vous disant que c’est peut être le dernier jour que vous vivrez sur terre, que la tasse de café ou la clope que vous aimez à prendre le matin seront les derniers. Que vous goûterez aux lèvres de votre petit (e) ami(e) une ultime fois …. ? Que toutes ces petites choses qui vous stressent ou vous animent en début ou en fin de journée, allaient peut être un jour disparaitre sans crier garde ? Et attention, je ne tiens pas à vous embarquer dans une toile d’araignée toute crasseuse et vous saper le moral. Au contraire je vous incite juste à vous interroger sur votre petite personne et à vous poser de nouvelles questions (peut être bonnes ou mauvaises).

Il me semble et arrêtez moi si je me trompe, mais les rares personnes qui prennent le temps de vivre (et ce au sens très large du terme) sont celles qui ont vu la mort, ou celles qui ont une incroyable force spirituelle, leur permettant ainsi d’être embarquées au dessus de leurs petites personnes. Et bien bénies sont ces gens, parce que je les envie. Oui parce que cachée derrière mon écran d’ordinateur, mes lunettes et ces quelques mots empreints de jugement, je ne suis pas mieux que vous. Mais disons que ma force est justement de me rendre compte du monde dans lequel je vis et des angoisses créées par ce dernier en plus des miennes. Donc forte de ce recul, j’essaie en vain de me détacher du matériel et de savourer et d’apprécier chaque instant…. alors pourquoi ne pas en parler ?

Et c’est à vous que je m’adresse, vous qui n’êtes pas aussi paisibles que la fleur de lotus posée sur son lac. Je vous embarque dans la nébuleuse 2012, révélée entre autre par un peuple qui aujourd’hui hui n’existe plus : les mayas. Leur calendrier réputé pour les avoir guidé et aujourd’hui hui célèbre parce que avant-gardiste, nous rappelle que d’ici fin 2012 peut être la fin du monde arrivera. Et ce calendrier qui a fait ses preuves plus d’une fois et qui annonce la fin du monde pour le 21/12/2012, intéresse également les réalisateurs of course mais aussi les scientifiques qui expliquent cette probable fin du monde par un hypothétique alignement des planètes… (vous noterez le caractère incertain de cette phrase), ce qui enchainerait par la même raz de marée, ouragans violents etc…. .Toutes ces données, personne ne peut aujourd’hui les confirmer. A partir de cette hypothèse (c’est bien de ça dont il s’agit depuis le début) s’oppose ceux qui pensent que nous ne sommes pas là par hasard et que si demain l’espèce humaine viendrait à disparaître, que ce serait la volonté d’un tout puissant et le résultat d’un alignement de planètes.

Il y a aussi ceux qui pensent que la science a en effet prouvé que le monde va mal et n’ira pas mieux avec le temps : inondation, cyclone et séisme ravageur, réchauffement climatique. Et enfin viennent les superstitieux et autres illuminés qui croient dur à la fin du monde le 21/12/210 pour diverses croyances ou raisons. Et bien, vous tous êtes les bienvenus car ici, de manière aléatoires divers article aborderont la question de la fin du monde et qui sait vous trouverez peut être les réponses à vos questions. Mais prenez garde, nous ne sommes ni experts, ni professionnels, juste une bande d’allumés, d’intéressés et de curieux et qui avec ça on le sens de l’humour !

NFKEIIIIII ❤

Publié dans Réflexion

Pourquoi un blog au juste?

shakespeareBen oui, c’est vrai … Pourquoi un blog? Les raisons qui m’ont poussée au blogging …

Avant tout, je me permets de faire un petit rappel … Qu’est – ce qu’un blog?

Blog est la contraction de web et log. En anglais, cela signifie  » journal  » (au sens journal de bord, journal intime) sur internet. Pour faire simple, cela a la forme d’un journal intime (chaque article a une date et une heure). Mais à l’inverse du journal intime, le blog est quant à lui public, n’importe quel intrernaute peut y avoir accès.

L’intérêt du blog est de pouvoir faire partager mes impressions, mes billets d’humeur avec tout le monde; car comme vous le savez, nul n’est parfait et c’est en apprenant des autres, en m’inspirant de leur vécu et de leurs expériences que je m’enrichirai.

Il existe un tas de blogs intéressants sur internet : qui traitent de la politique, de la mode, des insolites … Pour en trouver un, Google est votre ami !

Je ne me prends pas pour un Victor Hugo, un Léopold Sédar Senghor ou encore moins un Jean – Paul Sartre, je ne suis pas non plus une spécialiste de telle ou de telle autre cause, et n’ai nullement la prétention que mon blog sera le meilleur d’entre tous. Ah noooon !!! C’est juste que je me suis dit :  » tiens pourquoi pas créer un blog? Non seulement ça soulagera les administrateurs de Facebook – dont la base de données sera bientôt saturée par mes articles – , mais aussi mes amis qui en ont sans doute marre (allez avouez – le) d’être obligés d’aimer mes écrits …

Mon amour pour l’écriture remonte d’il y a des millénaires !! Non je rigole, mais c’est vrai que j’ai toujours aimé bouquiner. J’ai très tôt été initiée à la lecture par mon père, qui dès mes 6 ans, m’avait inscrite au Centre Culturel Français où j’allais emprunter des livres que je ramenais tous les quinze jours. Et un peu plus grande, à l’époque de Maxi Livres (pour ceux qui connaissent), on y allait pour acheter des livres de la Bibliothèque Verte, de la Bibliothèque Rose … La belle époque

Je m’égare là … Ce n’est pas de ma faute, quand la machine est enclenchée, difficile de l’arrêter !!! Ces livres ont (inconsciemment) fait naître en moi l’envie de faire comme leurs auteurs, de créer aussi des histoires, des nouvelles, des aventures qui feraient le bonheur de quelques personnes. Je m’achetais à l’époque de petits cahiers de 48 ou 96 pages que je noircissais au crayon avec mes personnages nommés Awa, Demba … qui tout comme moi, étaient des enfants avec des rêves plein la tête …

Sur ce, je vous souhaite une bonne visite. N’hésitez surtout pas à me faire part de vos impressions ^^

One Love