Publié dans Réflexion

Ode aux parents …

A 4 ans : mon papa / ma maman peuvent tout faire
A 5 ans : ils savent beaucoup de choses
A 6 ans : ils sont les plus intelligents
A 10 ans : durant leur jeunesse, les choses se passaient différemment
A 12 ans : ôh bien naturellement, ils ne comprennent rien à rien, ils sont trop vieux jeu
A 21 ans : eux? Mon Dieu, qu’est – ce qu’ils sont démodés
A 25 ans : ils en savent un peu sur ce sujet, je vais leur demander conseil
A 35 ans : je ne ferai rien tant que je ne leur aurai pas demandé leur avis sur la question
A 40 ans : je me demande bien comment ils s’y seraient pris
A 50 ans : je donnerais tout ce que j’ai pour discuter avec mes parents, leurs précieux conseils m’auraient grandement aidé

A travers ces quelques mots dont leur auteur m’est inconnu et qu’on m’a fait lire, on voit (toute) l’importance qu’ont notre papa et notre maman dans notre existence. Qu’on le reconnaisse ou pas, leur marque / empreinte est présente en chacun de nous.

Les parents. Deux êtres qui nous ont conçu, nous ont voulu, porté, et qui sont les heureux responsables de notre présence sur Terre.

Les parents. Deux personnes qui nous aiment plus que tout au monde, qui donneraient tout  pour nous voir heureux, en bonne santé et prêts à croquer la vie à belles dents.

Les parents. Qui tentent tant bien que mal de nous comprendre, même s’ils n’y arrivent pas souvent. Qui, face au cap dur que constituent l’adolescence et les premiers émois amoureux, nous accompagnent au vu de leur (s) expérience (s) …

Les parents. Eux qui planifient notre éducation (aussi bien scholastique que l’apprentissage de la vie) afin d’être fiers de nous plus tard.

On a tendance à les trouver relou, has been, compliqués, vieux jeu, mais je persiste et signe à dire qu’il n’existe pas de  » métier » plus noble (quoique fastidieux) qu’être parent. De petit être fripé qu’ils tenaient précautionneusement dans leurs bras, nous apprenons à marcher et échappons peu à peu à leur contrôle. Tout à notre soif de découverte (s), nous ne nous rendons pas compte que nous leur  » brisons  » le coeur par notre faculté à trop vite nous émanciper.

Si vous avez la chance d’avoir encore vos parents à vos côtés, profitez – en au maximum, sollicitez leurs conseils, abreuvez – les de votre amour, et chose supra importante, renvoyez – leur l’ascenseur si vous le pouvez en les couvrant de cadeaux. Mais si vous ne le pouvez pas encore, priez Dieu qu’Il leur accorde une longue vie leur permettant de voir s’exaucer toutes les prières qu’ils ont inlassablement formulées à notre égard.

Allah na Borom bi SWT sam wadjour yii !!
Love y’all MTK & SLK ❤

Bonne lecture

Publicités

Un commentaire sur « Ode aux parents … »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s