Publié dans Ils ont dit

Suprématie ou caricature ?

A moins que vous ne viviez sur une autre planète, vous n’avez pas pu passer à côté des derniers Jeux Olympiques qui ont eu lieu à Londres. Les blacks (pour ne pas dire noirs ou encore nègres) s’y sont encore une fois brillamment illustrés. L’équipe olympique jamaïcaine, menée par le phénoménal Usain Bolt, Yohan Blake, Warren Weir et compagnie, a battu tous les records, l’équipe américaine de basketball, la fameuse « Dream Team », avec de grands pontes de la NBA tels que Kobe Bryant, Carmelo Anthony ou « King » Lebron James, a conservé son titre olympique, la gymnaste Gabby Douglas est entrée dans la légende, en devenant à seulement 16 ans, la première femme de couleur à remporter l’épreuve de gymnastique aux JO.

Les exemples font foison : le plus grand sportif de tous les temps et tous sports confondus s’appelle Michael Jordan … Et c’est un noir ! Michael Jackson est l’artiste le plus couronné. Selon le Rock n’ Roll Hall of Fame, il a été identifié comme étant l’artiste le plus populaire et créatif de toute l’industrie du spectacle. Muhammad Aly est devenu une légende à la force de ses … poings !

Le rap, tout le monde le sait, est dominé par les blacks. Le seul rappeur « blanc » qui a su s’imposer dans le milieu, c’est Eminem. Mais avant d’être accepté par ses comparses, il en a bavé !
Les exemples sus cités ne sont qu’une liste parmi tant d’autres. J’ai tenu à les lister, afin de pouvoir aborder le cœur même de ce post, qui est la domination des noirs dans deux domaines, à savoir l’art et le sport. Pour le sport, ce n’est guère étonnant, car déjà à l’époque de la traite négrière, les esclaves étaient choisis suivant leurs caractéristiques physiques : denture solide, musculature développée, capacité de résistance à la fatigue, grande taille … Et les propriétaires s’en glorifiaient à qui mieux mieux : « Mon nègre court mieux que le tien, mon nègre abat une charge de travail plus importante que le tien … » Il est scientifiquement avéré d’ailleurs que « nous » sommes bio physiologiquement doués pour les efforts prolongés : plus légers, plus à même de fabriquer des enzymes productrices d’énergie, d’assimiler plus facilement l’oxygène, et donc une plus grande capacité pulmonaire. 
J’ai toujours abhorré toute forme de caricature, quelle qu’elle soit … Et la question fondamentale qu’il convient de se poser ici est : « Pourquoi nous cantonnons – nous à certains domaines ? » A chaque fois que je le dis, on me rabroue d’un « Oh tais – toi, pour une fois que nous sommes meilleurs que les blancs, laisse – nous en profiter ! Tu es trop rabat – joie ! » Okay, je suis bien d’accord que c’est valorisant pour les noirs de faire de si remarquables performances, mais nous ne devons pas pour autant nous (laisser) enfermer dans ce carcan et affirmer notre suprématie dans ces seuls domaines, à savoir la musique et le sport. Ce désir de nous mesurer continuellement à la « race » blanche devrait cesser. En ce moment, celle – ci s’inscrit dans une logique de repentance (sincère ?) face à la traite négrière / colonialisme à grand renfort d’aides et partenariats en tous genres avec l’Afrique, alors m’est avis est que nous devrions arrêter de vouloir leur montrer coûte que coûte que nous sommes les plus forts qu’eux dans ceci ou dans cela. 
Il est grand temps d’arrêter « d’investir » dans les muscles ! Faisons – le avec nos neurones ! Si tel avait été le cas, nous n’en serions pas là aujourd’hui … Il est vrai que nous avons été victimes d’un « faux » départ, ce qui nous a considérablement retardés, mais réveillons – nous … Prenons le cas de la Chine. Ce pays étend ses tentacules partout. Pas un pays – surtout ceux d’Afrique – où ils ne sont présents. Si l’on se base sur la définition de la « masse critique » qui stipule que plus on est nombreux, plus on a de la chance de produire des talents, l’Afrique et les blacks ne devraient pas être laissés en rade !
C’est pour cette raison que j’admire Barack Obama. Avec son « Yes We Can » auquel personne ne s’attendait, il nous a montré la voie à suivre et que si nous le voulons vraiment, nous le pourrons. Lors du Forum des Jeunes Leaders qu’il a convoqué en 2010 à la Maison Blanche, il a publiquement dit aux Nègres américains, et du monde entier, surtout aux jeunes, de cesser d’avoir comme seul horizon mental le sport et la musique ! Il faudrait qu’un tel discours soit tenu partout où vivent des Noirs …
Entrer dans l’histoire en pulvérisant les records du 100 m ou du relais 4 x 100 m, c’est certes bien, c’est même génial, mais contribuer à la (bonne) marche de son pays, et par là même du monde entier en écrivant des livres, en ayant des idées, en les exposant avec de solides arguments, en inventant des logiciels l’est aussi, sinon plus …
Alors, au lieu d’entendre des commentaires extasiés sur notre rapidité, notre façon de groover, de swinguer ou encore de nous « saper », montrons ce que nous avons dans la tête !

D’où le nom de ce blog d’ailleurs 🙂

Charité bien ordonnée commence par soi – même, n’est – ce pas ??

Bonne lecture
Ndèye Fatou KANE
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s