Curieux paradoxe que voici : il a fallu que je sois en France pour (re) découvrir et aAFREEKimer encore plus mon africanité, ma négritude … Par négritude, je n’entends pas concurrencer Léopold Sédar Senghor ou encore moins Aimé Césaire, grands chantres de ce courant de pensée et éminents penseurs, mais plutôt ma condition de femme noire, africaine et sénégalaise, et ce qui fait la richesse de cette multiculturalité …

Tout a commencé à la lecture des deux livres  » choc  » de Jean Hatzfeld, Dans le nu de la vie et Une saison de machettes, qui narrent avec véracité les massacres du génocide rwandais. Et en l’espace d’une dizaine de jours, j’ai refourni ma bibliothèque en romans et recueils africains qui ont bercé mon enfance, ou encore ont été des oeuvres littéraires à étudier au lycée.

PArmi mes récentes lectures, je peux citer Demain j’aurai 20 ans de l’écrivain congolais Alain Mabanckou. Mr Mabanckou, si jamais vous me faites l’honneur suprême de visiter mon blog un jour (sait – on jamais), sachez que je suis une grande fan de vos écrits !! Car on partage la même plateforme de blogging, notamment blogspot.

Dans Demain j’aurai 20 ans, l’auteur, à travers les mots du personnage principal, un adolescent prénommé Michel, nous fait voyager dans le Congo des années 70, dans un kaléidoscope de sons, personnages, anecdotes et couleurs qui font la particularité de notre Terre – Mère. Cette Terre – Mère, tant décriée, pillée et malmenée, mais qui regorge de tant de richesses, hélas mal exploitées par les autochtones !!

En lisant Ahmadou Hampaté Bâ ou Senghor ou encore Amadou Kourouma, l’on se rend tout de suite de la dualité qui anime ces grands intellectuels africains. Dualité, car ces  » grosses  » têtes font preuve d’enracinement et d’ouverture.

Enracinement, car à travers leurs oeuvres (Amkoullel l’enfant peul, Allah n’est pas obligé, Chants d’ombre), l’on voit à quel point leurs origines  » nègres  » leur sont chères et constituent le point de départ de leur (s) existence (s). En partant du village, point de départ de la conscience collective africaine, ils nous font voyager dans les profondeurs de ce qui fait l’essence de la Terre – Mère …

Ouverture, car si l’on prend l’exemple de Senghor qui fut le 1er Africain à siéger à l’Académie Française, nous trouverons des justifications pertinentes !! Senghor fut non seulement un ardent défenseur de la langue française, mais aussi un Africain passionné, un Sérère amoureux de son île natale Joal, qui apparaît dans quantité de ses poèmes. Ce même Senghor ne disait – il pas que  » l’Africain est civilisé jusqu’à l’os  » ?

Alors, au nom de cette  » civilisation « , nous devons en toute (s) occasion (s) nous abreuver à cette magnifique source qu’est l’Afrique. Le noir qui aura réussi à mixer savamment authenticité, valeurs culturelles (et surtout naturelles), à l’enseignement de l’école française, aura tout compris quant à sa CHANCE d’être né N.O.I.R …

En parlant d’école française, mon très cher grand – père et modèle Cheikh Hamidou Kane en est un exemple patent … Dans son oeuvre – phare l’Aventure ambigüe, il nous narre l’aventure spirituelle de Samba Diallo qui passe de l’école coranique à celle française. L’école coranique lui aura inculqué les bases inégalables de l’école de la vie, alors que l’école des  » blancs  » affinera son intellect …

Alors, au nom de cette dualité, soyons fiers, ne nous enfermons pas dans l’auto – apitoiement, qui est, il faut le dire, notre marque de fabrique …

Lisons, allons à la découverte ou la redécouverte de la terre de nos ancêtres, voyageons, car c’est là que se trouve la clé de l’accomplissement …

Personnellement, je m’y emploie autant que faire se peut, en lisant, en m’informant, en questionnant … Les voyages viendront sans doute après, histoire de boucler la boucle !

Bonne lecture !

PS : si vous avez des livres, films, revues à recommander, je suis plus que preneuse !!

NFK

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s