Le 8 Mars, je suis résolument C.O.N.T.R.E !


Le sort des femmes,  leur devenir, leur (bonne) insertion dans la société d’aujourd’hui, me préoccupent au plus haut point … Au risque de passer pour une  » féministe « , terme que j’abhorre … Mais si être féministe, c’est vouloir être une femme qui sait ce qu’elle veut, et surtout où elle va, en ce cas, je suis on ne peut plus FEMINISTE !


L’origine de la journée de la femme s’ancre dans les luttes ouvrières et les nombreuses manifestations de femmes réclamant le droit de vote, de meilleures conditions de vie, de travail et  » l’égalité hommes – femmes  » qui agitèrent l’Europe, au début du XXe siècle.


La création d’une  » Journée Internationale des Femmes  »  est proposée ensuite pour la première fois en 1910, lors de la Conférence Internationale des Femmes Socialistes, par Clara Zetkin, et s’inscrit alors dans une perspective révolutionnaire.


La date fut réinvestie dans le regain féministe des années 1970 et la  » Journée Internationale des Femmes  » est officiellement reconnue par les Nations Unies en 1977.


Une journée pour célébrer la condition féminine, la magnifier et lui (re) donner ses lettres de noblesse? Je suis C.O.N.T.R.E !! Les 364 jours restants, qu’en fait – on?


Il y a en effet d’excellentes intentions dans le fait de vouloir octroyer une journée à la femme, épouse, maman, amie, amante … Mais à mon humble avis, tout ceci reste fort théorique et ça blablate beaucoup !

Je vois un peu partout, durant cette journée, des marches, manifestations, thés dansants et autres colloques, mais sitôt le 9 Mars arrivé, tous ces beaux discours sont oubliés !


L’intention est bonne, je n’en disconviens pas ! Mais je pense que nous autres représentantes du sexe dit  » faible  » devons nous concentrer sur d’autres aspects de notre genre plus préoccupants : l’excision, les mariages forcés, notre place dans des postes de responsabilité, qui sont à mon avis des revendications plus légitimes, que battre le macadam et célébrer  » la Journée de la Femme !! « 


Bref, c’est une journée pour y penser, pour y réfléchir, pour écouter, pour saisir la complexité des enjeux du genre, pour prendre conscience aussi et surtout.
Ensuite il y a tous les autres jours de l’année pour agir.

Bonne lecture !!

NFK
 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s