Publié dans Réflexion

Parce que la cause est nôtre …

ImageIl est de ces hommes dont la vie aura été une somme d’enseignements …

De par leurs actions, leurs prises de position, leur témérité, voire même leur audace, ils auront marqué d’une pierre blanche leur passage sur terre et des décennies plus tard, les générations qui se suivent s’inspirent de leur parcours …

La chanson de 2 Pac The Good Die Young résume ma pensée, en ce sens que dans le refrain, le rappeur (qui a lui aussi disparu fort jeune) se pose la question de savoir pourquoi les plus jeunes partent plus jeune : Does anybody have an answer why
It seems the good die young?
Can anybody tell me why?

C’est le cas de quantité de leaders d’opinion de par le monde, abattus tous (ou presque) à cause de la cause qu’ils défendaient, et ont brandie celle – ci au péril de leur vie : Thomas Sankara, Patrice Lumumba, Martin Luther King … Je pourrais en citer une pléthore, car ils sont innombrables, ces « jeunes » révolutionnaires dont on nous vante le courage aujourd’hui …

On désigne par le sobriquet des 68 tards la génération d’étudiants, d’intellectuels qui se sont soulevés et dénonçaient les exactions perpétrées par les gouvernants, en France, mais aussi de par le monde … La génération des « bagnkaat » (ceux qui refusent) comme me le dit mon père, a pour point commun le refus de l’asservissement, tant du point de vue politique, que du point socio – économique, et même culturel …

Omar Blondin Diop fait partie de ces porte – étendards de la justice et de l’équité … Omar Blondin Diop … La première fois que j’ai entendu son nom, il ne m’évoquait rien, mais absolument rien … Me maudissant d’être si ignare, je me suis jetée sur internet pour essayer d’en savoir un peu plus. Avec l’aide de cet outil qui m’est si précieux dans ma petite vie, et aussi de celui que j’appelle mon encyclopédie préférée, à savoir mon père, j’ai « étudié » le personnage. On m’a aussi fait lire beaucoup d’articles le concernant, et j’ai été grandement bluffée … Bluffée par son courage, son opiniâtreté, mais aussi et surtout son refus de se conformer aux standards et carcans dans lesquels on voulait l’enfermer, afin de le mesurer … La première chose qui m’a frappée, est qu’il est mort à 26 ans … 26 ans ! Il avait mon âge ! Mais aussi l’âge de nombre de mes congénères … Si jeune et si engagé, ça forçait le respect ! Tous les articles que j’ai consultés étaient unanimes : mort dans les geôles, Omar Blondin Diop le martyr, l’intellectuel engagé, Omar n’est pas mort !

ImageQui était – il ? Omar Blondin Diop était un brillant Sénégalais, admis à la prestigieuse Ecole Normale Supérieure de Paris, agrégatif, philosophe, orateur hors pair, militant convaincu, il était « mal aimé » du Président de la République, à savoir Léopold Sédar Senghor.

Les raisons sont simples : il a très tôt pris part à la révolution qui secouait le régime de parti unique du Président Senghor, mais aussi à celle qui se passait au mythique Quartier Latin à Paris …

Le point d’orgue sera atteint lors de la visite du Président français Georges Pompidou à Dakar en 1971. Les étudiants, grands contestataires devant l’Eternel, vont s’insurger contre le régime politique qui ne leur donnait pas voix au chapitre à l’époque … Une répression sanglante s’ensuivra, ce qui augurera de l’arrestation de Omar Blondin Diop et son extradition sur Dakar, où il sera emprisonné à la prison de Gorée où il mourra …

Les versions diffèrent quant à sa mort : il se serait suicidé dans sa cellule selon la version officielle, assassiné, selon la version officieuse, la plus à croire, selon les compagnons d’infortune de Omar Blondin Diop …

Ce 11 Mai 2013 marque les 40 ans de la mort de ce martyr … Car pour la toute première fois, une cérémonie d’hommage (s) lui sera consacrée …

Tout un symbole !

Les leçons à retenir de la (jeune) vie de ce militant engagé sont plurielles : engagement, engagement et encore engagement … Nous, jeunes d’aujourd’hui, et de demain, devons faire de l’engagement un viatique, un combat de tous les instants, et dire non à l’asservissement, quel qu’il soit, pour des lendemains MEILLEURS !

Bonne lecture

NFK

Publicités

7 commentaires sur « Parce que la cause est nôtre … »

  1. — Aux âmes bien nés, la valeur d’un homme n’attend point le nombre des années – Pierre Corneille

      1. Ouiii Thierno !!! Trop d’accord !
        Le nombre d’années n’est rien à côté de l’engagement 😉
        Mercii encore une fois 🙂

  2. Merci Nd fatou pour cet engagement , suis toucher par tes mots , parce que l,histoire de Omar a tel toucher que je suis entrain de réaliser a documtaire son parcoure , on aura l occasion d’en parler certainement un jour,. Cheikh guisse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s