Publié dans Au Sénégal

Président Dia !

Avant d’aller au cImageoeur de cet article, je voudrais éclaircir un point, ou même plusieurs : les propos que vous lirez à travers votre écran n’engagent que moi et moi seule ! Libre à vous de partager le  » modeste  » avis que j’exposerais dans les lignes qui vont suivre … Ou pas …

Je suis en ce moment dans une phase décisive, que j’appelle  » l’éveil  » de ma conscience, en ce sens que je pars à la (re) découverte de mon histoire … Par l’emploi de l’adjectif possessif  » mon « , je ne ramène pas cette histoire à une dimension stricto – personnelle, mais je l’étends un chouya …

Car cette histoire est non seulement l’histoire de mon pays, mais aussi de mon continent, et concerne donc quantité de générations ! Livres, discussions, films, revues, sites internet, je ne laisse rien au hasard, car comme le dit si éloquemment Maya Angelou (auteure américaine dont les livres sont tous une invite à la réflexion),  » Plus tu connaîtras ton histoire, plus tu seras libre  » … Je ne suis que trop consciente du manque cruel d’informations et de la  » pauvreté  » du système éducatif sénégalais / africain quant aux faits (d’armes) de valeureux fils de la nation …

Raison pour laquelle, nous jeunes d’aujourd’hui et de demain, devons aller chercher cette connaissance, l’arracher même, afin de la perpétuer …

Dans cette optique  » d’éveil  » de ma (jeune) conscience, un film que j’ai regardé il n’y a pas si longtemps a quelque peu chamboulé ma façon de voir les choses et m’a appris beaucoup de choses sur ma chère barque le Sénégal … Le film Président Dia du réalisateur sénégalais Ousmane William M’Baye a constitué un déclic … Portant sur la vie et l’oeuvre de Mamadou Dia, il est un véritable cours d’histoire, car relatant avec minutie les remous qu’a connus le Sénégal des années soixante …

Mamadou Dia, homme politique sénégalais, premier Chef de Gouvernement du Sénégal indépendant, est unaniment considéré comme étant l’un des bâtisseurs de la République du Sénégal. Formant un tandem d’idées politiques avec le Président Léopold Sédar Senghor, il aura eu à coeur d’exécuter la tâche qui lui a été dévolue, à savoir mettre ce  » jeune  » Etat du Sénégal sur la voie de l’émergence et de la démocratie …

Ce duo qu’il formait avec le Président Senghor sera la principale cause de sa  » perte  » si je puis m’exprimer ainsi …Car comment expliquer le fait qu’il puisse être mis sous les verrous par quelqu’un avec qui il a cheminé durant près de dix – sept années ?

Aberrant et incompréhensible !

Je connaissais le Léopold Sédar Senghor poète, amoureux (au propre comme au figuré) de la langue française, chantre de la négritude … Mais l’homme d’Etat était on ne peut plus exécrable !

A l’instar de Omar Blondin Diop (dont j’ai parlé juste ici : https://cequejaidanslatete.wordpress.com/2013/05/10/parce-que-la-cause-est-notre/), Mamadou Dia a été  » sacrifié  » sur l’autel des  » ambitions  » d’un Président qui l’a accusé de vouloir fomenter un coup d’Etat !

ImageDès l’entame du film, Mamadou Dia le fait remarquer :  » J’étais comme dans un rêve … Je ne pouvais croire que c’était lui, Senghor, qui me mettait en prison ! « 

La première fissure survient lors du vote de la proposition de référendum qu’avait faite le Général de Gaulle en 1958 … Mamadou Dia souhaitait s’affranchir de la tutelle de la puissance coloniale. Senghor, quant à lui, souhaitait le contraire, car ayant  » officieusement  » promis aux autorités françaises de voter OUI ! Ensuite, les désaccords ne feront que se multiplier … Notamment sur les orientations à donner au pays … Dès lors, Senghor le voit comme un rival, car Dia s’affirmait de plus en plus …

17 Décembre 1962 … Une date inoubliable dans l’histoire du Sénégal …

Mamadou Dia, ainsi que des collaborateurs tels que Valdiodio Ndiaye, Joseph M’Baye, Ibrahima Sarr sont emprisonnés pour tentative de coup d’Etat … Comme le dit Moustapha Niasse, homme politique et ancien Ministre sous le Gouvernement de Senghor,  » Mamadou Dia était le développeur de l’économie sénégalaise, alliant PENSEE et ACTION  » ! En sa qualité de Président du Conseil (des Ministres), Mamadou Dia concentrait à lui seul tous les pouvoirs entre ses mains, et prônait ardemment, à grands renforts de tournées dans l’intérieur du Sénégal, une RÉELLE politique, fondée sur le socialisme humaniste et démocratique. Il parcourait les régions, les communes, les arrondissements, les chefs – lieux de cantons, en somme tous les échelons de l’administration sénégalaise, afin de veiller à son bon fonctionnement et rallier les habitants à des causes qui lui étaient chères …

Son Plan de Développement comprenant  l’Animation rurale et l’auto – gestion coopérative s’est alors attaqué au démantèlement de l’économie de traite. La nouvelle politique se heurte à une triple coalition regroupant les intérêts privés des firmes arachidières, les milieux maraboutiques féodaux, et les notables politiciens … Au moment décisif où le système va basculer dans la nouvelle donne, un groupe de députés hostiles dépose une motion de censure. Dia en appelle à l’arbitrage du Conseil national du parti et, au nom de l’éthique politique, interdit le vote jusqu’à sa réunion. On dit qu’il a fait un coup d’Etat !

Ce n’est qu’au bout de douze ans d’une détention cruelle que le prisonnier sera libéré.

Malgré de sérieuses atteintes de santé, il reprend son combat initial, persuadé que les Etats balkanisés et dominés ne peuvent assumer véritablement la démocratie et le développement. S’appuyant sur les mouvements de la société civile et les communautés de base, avec Joseph Ki-Zerbo, il crée une Internationale Africaine des Forces pour le Développement (1975). Malgré un acquiescement formel, le pouvoir sénégalais y met obstacle, et Mamadou Dia rejoint alors l’opposition politique de son pays, militant pour une alternance démocratique.

Au vu de toutes les épreuves que cet homme aura traversées, tant physiques, morales, qu’intellectuelles, ce qui me frappe c’est qu’il dit ne garder aucune amertume, aucune colère ou encore aucun autre sentiment apparenté à de la colère envers qui que ce soit et que cette histoire ne se passait plus entre deux hommes, mais  » entre Dieu et lui  » ! Il ajoute qu’il  » ne peut lui en vouloir (Senghor), même après toutes ces années  » !

Ces phrases renseignent sur la grandeur d’âme de l’homme ! Véritablement …

00140728-dbf3f8f931ee97a474c824ab95db220f-arc614x376-w614-us1Le seul regret qu’il garde consiste au fait  » que le Sénégal aurait pu faire tache d’huile sur le continent, car nous étions si bien partis  » …

Jusqu’à son dernier souffle, il n’aura de cesse de lutter pour des lendemains meilleurs pour notre chère patrie et son rayonnement …

Un exemple pour moi et tous mes congénères en mal de repères … L’histoire de Mamadou Dia doit être connue de tout un Sénégalais, car je pense honnêtement que le Sénégal n’aura pas de sitôt un homme politique de sa trempe, aussi préoccupé par le devenir des populations, et ce de façon désintéressée !

Le film peut se trouver sur le site http://www.ina.fr moyennant quelques euros … Un prix dérisoire eu égard à la richesse de l’histoire qu’il relate ! A voir et revoir !

Ma prochaine lecture sera assurément Mémoires d’un militant du tiers – monde …

Bonne lecture !

NFK

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s