Il y a deux jours, quand j’ai posté ma note de lecture sur Americanah, le livre de Chimamanda Adichie, que j’ai adoré et que vous pourrez lire à travers ce lien : https://cequejaidanslatete.wordpress.com/2015/01/14/lu-et-adore-americanah-de chimamanda-adichie/, je me suis rendue compte que j’avais écrit 200 posts. WordPress m’a envoyé un email de félicitations que j’ai mis un peu de temps à ouvrir, car je pensais qu’il s’agissait de commentaires sur un article. Mais dans l’application mobile, au moment de consulter les statistiques, le message félicitations pour votre 200e article barrait la page d’accunnamedueil et je n’en suis pas revenue !

200 ! Ni 10, ni 20, ni 100, mais 200 articles ! Vous pourrez saisir toute la joie qui a été la mienne à la lecture de ce chiffre.

Car au commencement de mon activité de blogging, ce n’était pas évident … Nostalgie, émotion, contentement, tels sont les sentiments qui m’ont tour à tour assaillie, et en l’espace de quelques instants, j’ai refait le chemin inverse m’ayant amenée à la création de ma petite bulle.

Au commencement était une petite fille ne sachant pas très bien quoi faire de sa vie. Mais s’il y a une chose que j’aimais et qui demeure une constante aujourd’hui encore, était la lecture. Je ne remercierai jamais assez mon père de m’avoir initiée à cette merveilleuse activité qu’est la lecture … Je passais des journées entières, cloîtrée dans ma chambre, à lire, à lire, à lire … J’écris ce post avec le sourire, car je me rappellerai toujours de la tête que faisait ma mère en m’épiant et me trouvant roulée en boule sur mon lit, un ouvrage entre les mains, m’intimait l’ordre de ralentir un peu la cadence et de sortir jouer. Ce que je refusais tout net, et il fallait vraiment que je me fasse gronder pour arrêter ma lecture et aller m’aérer l’esprit.

La lecture a été au commencement de tout … Car au – delà du fait que cette passion me permet de toujours découvrir de nouveaux auteurs, et par ricochet, d’explorer de nouveaux genres continuellement, elle m’a permis d’acquérir un soupçon d’esprit critique. Lire m’a permis de réfléchir un petit plus, de m’interroger continuellement, non seulement sur moi, mais sur le monde qui m’entoure.

Au commencement, était cette petite fille devenue adolescente qui, inspirée de ce qu’elle lisait, se mettra à griffonner de petites histoires, toutes plus insipides et rocambolesques les unes que les autres. Je me rappellerai toujours du hochement de tête mi – contrit mi – moqueur de ceux à qui je faisais lire mes histoires. Et puis, mon premier ordinateur m’a été offert, et au cahier et au stylo bille, s’est substitué Word, le logiciel de traitement de texte de Windows. Des pages et des pages ont été remplies de cette façon. Telle une automate, je tapais, tapais …

blog-immobilierLes hochements de tête amusés se sont mués en murmures appréciateurs … Ce que j’écrivais n’était en fin de compte pas si nul que ça ! Et ceci n’a fait qu’accroître mon empressement à faire lire mes griffonnages. Et l’un de mes « lecteurs », excédé, m’a donné l’idée de créer un blog. Un blog, kesako ? Dès qu’il m’a fait un petit résumé, m’expliquant que ce serait un espace où je pourrais écrire à satiété, les mots « espace » et « satiété » ont fait tilt dans ma tête. Et quelques années plus tard, me voici, toujours fidèle.

Au commencement, les commentaires n’étaient pas toujours tendres. De véritables joutes verbales s’organisaient, qui égratignant les sujets que je traitais, qui me donnant des « conseils ». Mais tout ce melting – pot m’était nécessaire, car cela m’a permis de grandir. Grandir non pas en âge, mais en maturité, en sachant encaisser les critiques, et surtout en sachant faire le tri et en tirer le meilleur …

200 posts plus tard, j’ai toujours un amour inconditionnel pour ma petite bulle, et c’est avec la même envie que je couche ce que j’ai dans la tête pour en faire des articles. Et j’espère que jamais au plus grand jamais cette envie ne viendra à s’émousser un jour.

Notes de lecture, tracklists d’albums, billets d’humeur, partages d’articles, tout ceci constitue ma petite bulle, ce petit espace qui me remplit de fierté. Consulter les statistiques gonfle quotidiennement mon cœur de fierté, et chemin faisant, une relation s’est construite entre ceux qui prennent le temps de parcourir ma petite bulle et moi, la modeste propriétaire de ce blog.

Je remercie chacun de vous qui prenez le temps de lire ce blog et qui me laissez toujours des traces de votre passage. Un grand merci particulièrement aux fidèles de la première heure … Ils se reconnaîtront !

NFK

Publicités

5 réflexions sur “Au commencement …

  1. Toutes nos félicitations Ndéye Fatou pour tes belles pages et tout le travail que tu abats dans le domaine des nourritures de l’esprit. Ta présence dans les échanges et les partages dans les réseaux du net offrent de la matière à divers internautes. Nous te souhaitons une reconnaissance à la hauteur de ton engagement et de ta vive passion des lettres. Après les pionnières Mariama Ba, Aminata Sow Fall, Nafissatou Diallo, Aminata Sow Fall , Anette Mbaye Derneville, tu viens enrichir la bande de la nouvelle génération que sont Ken Bugul Mbaye, Aminata Sophie Diéye, Khady Sylla, Nafissatou Dia, Sokhna Benga, Fatou Diom, Khady Hanne. Nous osons espérer que tu joueras de belles partitions dans ce champ noble des choses de l’esprit. Bonne continuation à la grande royale…. Bon sang ne saurait mentir.

    Wagane Gueye

  2. Ohhh… 👏👏👏
    Felicitation et continue comme ça !!!

    Il reste encore d’autres centaines de post a venir.
    Amoul bayi

    Ma petite bulle tcha kaw tcha kanam rek!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s