Les réseaux sociaux sont la vitrine de nos vies d’aujourd’hui. Quoi qu’il puisse se passer, les posts, partages et autres commentaires donnent du relief aux épiphénomènes qui ont lieu sur la webosphère. Quelqu’un me disait que « rien n’est nouveau, c’est juste les caméras et les smartphones qui nous donnent cette impression. » Je partage entièrement cette affirmation.

Au regard de tout ce que je vois passer, que ce soit sur Instagram, Facebook ou Twitter – pour citer que ces réseaux où j’ai un compte actif – la frontière est vite franchie entre le politiquement correct et ce qui ne l’est pas. Petite précision : les lignes qui vont suivre sont suintantes de subjectivité, alors libre à vous, chers lecteurs, de ne pas partager mon avis. Je dis toujours que « la contradiction est le sel qu’on saupoudre dans la marmite des débats. »

Donc usons – en et abusons – en !

unnamedLa photo ci – contre est le catalyseur qui m’a donné envie d’écrire ce post. Comme vous le voyez, une femme tient son bébé dans ses bras et l’allaite. Je ne suis pas contre l’acte d’allaiter en soi, que je trouve très beau et naturel. Donner la vie est un moment très beau que beaucoup de femmes rêveraient de vivre, allaiter un bébé renforce non seulement la relation mère – enfant, mais le lait maternel est réputé si riche qu’il renforce les capacités physiologiques du nouveau – né.

Jusque – là pas de souci.

Si vous jetez encore un coup d’œil sur la photo, vous verrez les marques, habituellement appelées vergetures que laisse généralement la grossesse sur le corps des femmes enceintes. Je vais paraître un peu cynique, mais normal d’avoir des vergetures quand on accouche, non ? Il est vrai qu’il y a un pourcentage infime de femmes qui accouchent et ne gardent aucun signe de la grossesse (sisi, elles existent !), mais la majeure partie des femmes ont des marques sur le corps, car porter un bébé de 2 ou 3 kgs à la naissance, ça se voit à la naissance.

Récemment, j’ai vu une kyrielle de comptes Facebook et Instagram créés autour des stretchmarks (vergetures) et corps de femmes post – accouchement. Je crois que cette photo est tirée d’un de ces comptes. Pour toutes ces raisons, je suis arrivée à me poser la question de savoir est – ce qu’il faut tout montrer ? Est – il vraiment nécessaire de s’exposer ainsi ? Je ne le pense pas. Pourquoi transformer en « combat féministe » toute chose qui relève de la normalité ? Car à voir les slogans qui accompagnent les photographies de bustes nus qui pullulent sur la toile, l’on se rend compte qu’il s’agit d’un féminisme 2.0 qui ne dit pas son nom. J’ai déjà formulé mon avis sur le féminisme juste ici : https://cequejaidanslatete.wordpress.com/2015/01/22/i-am-a-happy-feminist/, donc je ne reviendrai pas sur le sujet, car je crois qu’il ne vaut mieux pas s’égarer, ce qui créerait comme conséquence (s) de se tromper de combats !

Je ne souffre pas du syndrome de la pudeur « mal placée » qui consiste à s’offusquer de tout et de rien, mais vraiment je ne comprendrai jamais le fait de devoir se dénuder, se faire prendre en photo et partager ladite photo pour montrer à la face du monde que l’on allaite son bébé ou encore que l’on a des vergetures dûes à une grossesse. Pourquoi faut – il que les femmes (eh oui, nous !) ressentent – elles le besoin de se dénuder pour montrer que tel ou tel autre acte est naturel ?

Faut – il tout montrer ? C’est une interrogation que je formule chaque jour qui passe et qu’on s’enfonce un peu plus dans la spirale du voyeurisme. Il y a des séquences de la vie qui à mon sens, devraient rester privées et pas offertes aux yeux de tous.

Mais ce n’est que mon avis …

Et vous quel est le vôtre ?

Bonne lecture,

NFK

Publicités

8 réflexions sur “Faut – il tout montrer ?

  1. Aujourd’hui pour faire de la pub on denude, pour lutter pour certaines causes egalement on fait tomber tous les vetements. Il m’est arrivee de voir des nudes que j’ai trouve beau mais je me suis aussi souvent demandee est ce que c’est necessaire. Est ce que c’est le seul moyen d’interpeller sur le cancer de sein, sur l’obesite ou le fat shaming? Je sais que ca parait etre de l’art pour certains mais je continue a me demander si on ne peut pas garder ses vetements pour defendre un ideal.

  2. No il ne faut pas tout montrer c’est sur. Mais je pense sincèrement que les certaines futures mamans sachent que les corps parfaits après la grossesse ne sont pas légion…

  3. Comme souvent on est d’accord. Je pense que le mot « vie privé » n’existe pas à la légère. Leyopar vient faire l’avocat du Diable, car même pour la raison qu’elle cite, elle-même ne montrerait pas son corps. Le combat est beau, mais il faut savoir doser. On peut montrer ses vergétures, sans montrer sa poitrine, sans montrer le reste de son corps. On peut montrer qu’on allaite, sans montrer tout le sein, sans montrer le reste du corps, etc… En tout et pour tout, il faut avoir de la mesure, mais je pense qu’en ce moment, dans ce monde en mal d’attention, la mesure est bien peu existante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s