Un post que j’avais écrit l’année dernière et que je retrouve par la magie de Facebook …

Comme blogging = partage, alors je (re) partage.

Insomniaque un jour … Insomniaque TOUJOURS !

Parce que le temps passe trop vite, ce que je ne trouve pas normal du tout …
Aujourd’hui est célébrée par les musulmans (et les non musulmans qui se seront fait inviter lol) du monde entier la fête de l’Aïd El Kébir, ou encore  » la fête du sacrifice « , fête célébrant la dévotion d’Abraham, à qui Dieu aurait demandé de sacrifier son fils sur un autel. Ayant ainsi éprouvé sa foi, le Seigneur lui enverra un mouton pour remplacer le fils par l’entremise de l’Archange Gabriel. Les musulmans sont donc invités à sacrifier un bélier selon un rite bien précis lors de cette fête …
Et une fois n’est pas coutume, je la  » célèbre  » loin de my sweet motherland, le Sunugal.

Voilà bientôt SIX ans que je n’ai fêté ni l’Aïd El Fitr (Korité), ni l’Aïd El Kébir (Tabaski) chez moi … Il me semble qu’hier encore, je me levais aux aurores, frétillant d’impatience et grisée de cette ambiance si particulière, tressée et apprêtée, aidant aux tâches ménagères ou à faire griller la viande. Et, le soir venu, parée de ma plus belle  » taille basse  » en bazin, je faisais le tour du quartier pour demander le  » ndéwéneul  » (étrennes) tant convoité.

Mais aujourd’hui quand je vois le m’as-tu vu isme excessif qui s’est installé autour de cette fête, j’ai … PEUR ! Cheveux dits ‘naturels’, béliers goinfrés au ‘ngogne’ et sur le point d’éclater payés à plusieurs milliers de pauvres FCFA, tenues excessivement ‘eupp’, maquillage de foire, rien n’est de trop !!

Quand je repense à tous ces doux moments où je n’avais pour seul (s) souci (s) que ce que j’allais porter le lendemain ou encore les livres de la Bibliothèque Rose ou Verte que j’allais acheter afin de compléter ma collection, je suis nostalgique … 
Nostalgique de mes moments d’innocence, car ayant voulu les prolonger ad vitam aeternam, mais hélas, time flies too fast !!

Alors, pour ne pas passer le restant de votre vie à regretter des choses que vous auriez aimé faire, ou à regretter des paroles que vous auriez dites ou pas, capitalisez le temps que vous avez, faites – en un condensé de belles expériences mémorables … Et surtout concentrons – nous sur l’ESSENTIEL, car l’ACCESSOIRE est de si courte durée et ne mérite pas que l’on s’y attarde aussi impunément …

Et comme le dit si bien le Talmud,  » vivez bien, c’est la meilleure des vengeances  » !
Bonne lecture & Dewenati ❤ !

Bal léén ma akh – Bal na léén !!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s