maybe3Maybe Mbodj fait partie de cette nouvelle génération d’acteurs de la vie culturelle urbaine sénégalaise qui s’activent pour « percer ». A l’image de Sidy Talla – Disscrimination, beatmaker, producteur et propriétaire d’un label 2Bëdaxé Music, dont j’avais déjà parlé du travail ici : https://cequejaidanslatete.wordpress.com/2015/02/11/sidy-talla-par-amour-du-son/, Maybe est un artiste qui tente de s’imposer sur la scène du hip – hop sénégalais. Diss a produit et réalisé les beats de ce premier opus. C’est avec un grand plaisir que je l’ai écouté et décidé de l’accueillir, le temps d’un article, dans Ma petite bulle.

Je trouve un peu dommage dans un pays comme le Sénégal, avec la foultitude de groupes de rap que je vois émerger chaque année, on en soit encore réduits à ne parler que de quelques rappeurs, en occultant l’énorme travail accompli.

Raison pour laquelle des jeunes comme Maybe sont à encourager, car ils se battent avec leurs propres moyens sur le chemin parsemé d’embûches qu’est la musique. Collant parfaitement à la philosophie du label de Diss – Raam soga doxx (ramper avant de marcher) – je suis admirative de ceux qui croient en leur potentiel et font tout pour le faire éclore.

Bonjour Maybe, pourrais – tu te présenter aux lecteurs de Ma petite bulle ?

Salut c’est Maybe ou Kab pour les plus intimes. Je suis un artiste rappeur du label 2be Musik.

Pourquoi Maybe comme nom de scène ?

Maybe parce que c’est l’anagramme de mon nom. C’est aussi le juste milieu entre la dualité. Et c’est plus facile à prononcer pour ceux qui ne sont pas originaires du Sénégal.

maybe2Comment s’est faite la connexion avec Diss, jusqu’à ce qu’il soit le beatmaker et producteur, de même que Mystic Mélodies à la composition des sons de ton premier opus solo ? 

Diss, on s’est connus via le net. À l’époque, j’avais terminé ma mixtape Dof Yegul Yoon mais je voulais un mix et un mastering de qualité. Il m’a donné un rendez – vous à son studio pour que je lui présente le projet. C’est par la suite qu’il m’a proposé un contrat. C’est ainsi que j’ai adhéré au label.

Venons – en à ledit opus. Pourquoi Niari DRM comme titre ?

Parce c’est la suite logique de l’EP DRM. Le projet DRM comportait 5 titres dont un featuring posés sur 5 prods composés par 3 beatmakers. Alors que dans Ñaari DRM, on a doublé le nombre de titres (10 au lieu de 5), le nombre de featuring (2 au lieu de 1). Et j’ai collaboré avec 5 beatmakers (presque le double comparé au nombre de beatmakers avec qui j’ai collaboré dans DRM).

Dans le morceau No easy life, tu te poses en philosophe, en partant du postulat que rien ne s’acquiert facilement ici bas. Qu’est – ce qui t’a fait prendre conscience de cela ? Des expériences vécues ?

Oui, rien ne s’acquiert facilement dans ce bas monde. Déjà dans les religions révélées, on raconte qu’on nous a fait descendre ce bas monde pour nous punir. Donc c’est normal.

Dans le morceau Yërmande, une phrase a capté mon attention, Dama done rappeur par accident (je suis devenu rappeur par accident). Tu n’étais donc pas prédestiné à une carrière de rappeur ?

En fait, je dis cela parce que beaucoup ne croyaient pas que je serais rappeur. À l’époque, j’étais juste un jeune passionné de hip-hop mais il y avait aussi les études. Et comme j’assurais » à l’école, certains ne pensaient pas que je pouvais être un rappeur. C’est un peu surprenant. D’ailleurs, ce son je l’ai écrit pour ces personnes là qui ont du mal à faire la différence entre Maybe et Mbaye.

maybe4Comment se passe la promo de cet album ? En es – tu satisfait ?

Pour le moment tout va bien, le projet fait son bonhomme de chemin. J’ai eu la chance de faire pas mal d’émissions radio et TV. Le son Nganima est rentré dans la playlist « Afrique Urbaine » de RFI musique. Et je commence à être connu par le grand public. Donc Al Hamdoulilah ! On attend la fin du ramadan, pour les prestations scéniques, Insha’Allah.

Des contacts pour qui souhaiterait te joindre?

Les gens peuvent me contacter via ma page artiste facebook : Maybe : https://web.facebook.com/MaybeKabro/?fref=ts

Un dernier mot.

maybe1Je remercie tous les membres du label 2be Musik, Mad In Pixel, Karismatik Diksa, ainsi que tous mes frères qui m’ont aidé de près ou de loin pour la réussite de ce projet, les artistes du label, sans oublier beatmakers : Tox’chic, 1-da, OG beats, Hik Trace et Diss-crimination.

Merci !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s