fishermenCe livre est une tragédie, le genre d’histoire qui arrache des larmes à la lecture, en occultant que c’est de la fiction. Mais la fiction est quelque part nourrie de nos réalités, non? Toujours est – il que la lecture de Les pêcheurs m’a tellement émue que j’ai mis deux fois plus de temps à le terminer, car je redoutais le lot de tristesse qui émanait de chaque page tournée. Quinze jours pour un livre, vous vous rendez compte? Un record !

Ikenna, Boja, Obembe et Benjamin sont quatre garçons issus d’une famille vivant à Akure, une ville rurale du Nigeria. En sus d’eux quatre, leurs parents ont deux autres enfants, bien plus jeunes qu’eux, David et Nkem.

Leur père est un cadre de la Banque Centrale du Nigéria, qui est souvent affecté à l’extérieur d’Akure. Il vient de nouveau d’être affecté et rentre à la maison tous les week -ends. Les enfants sont sous l’autorité de leur mère, qui n’est pas très regardante sur leurs activités, occupée qu’elle est entre ses activités au marché et la gestion de la maison.

Laissés à eux – mêmes, les garçons se trouvent des occupations après l’école. Celles – ci les mènent à l’Omi – Ola, le fleuve pas très loin de chez eux, où ils apprennent à pêcher. Le fleuve est pourtant réputé maudit, car ayant englouti des centaines d’hommes, mais ça ne les arrête pas. La correction que leur père les administre après que la voisine les ait dénoncés ne les arrêtera pas non plus, de même que leurs prises insignifiantes. Il suffira qu’Abulu, le fou que tout le monde fuit, celui qui a violé sa mère et passe son temps à se triturer le sexe dans les rues d’Akure, prédise qu’Ikenna serait tué par son frère Boja.

Cette terrible prédiction change le cours de l’existence des garçons. Ikenna devient taciturne, violent, et attend son heure. Leur mère aura beau prier, exorciser, l’irréparable se produira : Ikenna meurt d’un couteau enfoncé en plein thorax par Boja, qui de terreur, s’est jeté dans le puits de la cour familiale.

Deux enfants perdus en une fois, c’en est trop. La mère sombre et est internée en cellule psychiatrique, et le père rentre s’occuper des quatre enfants qui lui restent. Le deuil n’aide pas à effacer la douleur, et Obembe arrive à convaincre Ben que leurs frères doivent être vengés et que Abulu doit mourir. Leur plan arrivé à exécution, une autre tragédie survient. Obembe, pris de panique, s’enfuit et Ben purge une peine de huit ans de prison. Les lettres que lui envoie son frère en prison, via Igbafe, le jeune voisin témoin de tout, l’aident à tenir …

Chigozie Obioma nous livre dans Les pêcheurs une fresque socio – culturelle poignante. La famille de Ikenna, Boja, Obembe et Benjamin est une famille comme on n’en voit partout, ne roulant pas sur l’or, mais les parents tenant à inculquer à leur progéniture une bonne éducation, faite de valeurs et de respect. Avec des mots simples, Chigozie Obioma nous entraîne dans le quotidien de cette famille déchirée par le deuil, les disparitions à répétition et c’est en cela que Les pêcheurs. Vous ne manquerez pas de verser une petite larme à la lecture de certaines scènes, comme celle où Ikenna trouve la mort et où les deux frères fomentent leur plan de vengeance.

chigozieC’est en cela que réside tout le talent de l’auteur. Par petites touches, sans trop en faire, il nous prend la main et nous entraîne dans un Nigeria miné par la corruption, où les oga font la pluie et le beau temps. Le Nigeria est un vivier fécond où émergent chaque année des romanciers de talent. Après Leye Adenle, mon autre découverte littéraire nigeriane (https://cequejaidanslatete.wordpress.com/2017/05/03/lecture-coup-de-coeur-lagos-lady-leye-adenle/ ), Chigozie Obioma vient figurer dans ma liste d’auteurs nigérians à suivre.

Lisez Les pêcheurs, vous serez d’accord avec moi !

Bonne lecture,

NFK

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Les pêcheurs – Chigozie Obioma

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s